Le cardinal Tauran et l’identité chrétienne / Par Olivier Figueras

Publié le par monde et vie

Après avoir développé, ces dernières semaines, la question du dialogue islamo-chrétien, le cardinal Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, qui soulignait que le fondement dudit dialogue est « la condition humaine », mais qu’il nécessite cependant une certaine réciprocité, déclarait dimanche, au terme d’un colloque romain, la nécessité de l’identité chrétienne.

Interrogé sur Radio Vatican, le prélat a rappelé que « les racines chrétiennes sont un fait parce que la première école, les premières universités ont été fondées par l’Eglise ». « Nous ne pouvons donc pas comprendre l’Europe sans ces éléments qui ne sont pas des concepts mais des faits historiques », a-t-il expliqué. « Ainsi, nous devons avoir une identité pour survivre, sinon, nous n’avons aucune consistance. »

Evoquant ensuite la sentence de la cour de Strasbourg contre les crucifix, le cardinal n’a pas hésité à déclarer qu’il s’agit d’« une ingérence dans la culture d’un peuple ». « C’est une question d’identité, a-t-il clairement affirmé. Le crucifix fait partie de la culture en Italie et le peuple italien a donc tout à fait le droit de conserver sa spécificité culturelle. »

Elargissant le sujet à la question européenne, le cardinal Tauran a enfin affirmé que les chrétiens doivent « avoir le courage de la différence pour apporter une contribution spécifique du christianisme dans le débat public d’aujourd’hui ».

« Comme je l’ai dit, nous ne demandons pas l’asile, nous faisons partie de cette réalité de la société », a-t-il ajouté. Avant de conclure : « Dieu nous a plantés dans ce monde, dans la société d’aujourd’hui pour fleurir, et nous ne devons donc avoir aucun complexe : nous faisons partie de ce monde, et nous sommes plus que jamais décidés à contribuer au développement intégral des Européens. »

Un discours décomplexé dont on ne peut que se féliciter. Et espérer qu’il soit tenu un peu plus souvent au sein de l’épiscopat catholique…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article