Merci Novopress ! Pour un islamophobe, combien de cathophobes ?

Publié le par monde et vie

Pas besoin d’être sur Facebook pour avoir entendu parler de ces fameux groupes d’amis dans lesquels vous pouvez déclarer votre flamme à Eric Zemmour, parce que vous êtes fans du « Premier sexe » ou à Elisabeth Badinter, parce que vous signez tous ensemble pour lui procurer ce cœur qui semble tellement lui manquer. L’histoire ne dit pas si une simple greffe suffirait, mais c’est amusant ! Parfois pourtant cela dépasse les bornes.
Dans ce cadre sympathique où les amis batifolent dans le virtuel et où, chers amis, vous ne me trouverez pas, l’agence Novopress vient de découvrir un lièvre, et d’un bon poids ! Figurez-vous que parmi ces groupes d’amis, il y a aussi des groupes d’ennemis. Le but n’est plus alors de déclarer sa flamme mais de vouer aux flammes la personne que vous détestez le plus au monde.
C’est ainsi que s’est créé récemment un grouper de discussion sur le thème : « Courir nu dans une église en poursuivant l’évêque ». Novopress précise les circonstances qui constituent ce dossier virtuel : « En ouverture de la page Facebook, une photo d’évêque. Pas un évêque virtuel, un vrai. En fonctions. Mgr Hervé Giraud, évêque de Soissons, Laon et Saint-Quentin depuis 2008 et président de la Commission épiscopale pour les ministres ordonnés et les laïcs en mission ecclésiale. Au passage, il est titulaire d’un DEA de théologie morale à l’Institut catholique de Paris. A ce jour, le groupe compte près de 12 000 « fans ». Pour être précis : 11 936. Tous morts de rire ! ». Il y a 12 000 crétins s’imaginer à poil ventre à terre derrière Mgr Giraud, dont je précise, pour ceux qui ne le connaissent pas que son apparence désespérément Bon Chic Bon Genre lui laisse le charisme d’un beignet… Cette fantasmatique extrêmement riche allait rapidement connaître un déploiement inédit, puisque l’un des satyres ou l’une des ménades, qui se sont inscrits à cette bacchanale virtuelle a posé la question fatale : « Qu’est-ce qu’on fait quand on l’a attrapé ? ». Les réponses manifestent une imagination débordante, ou plutôt cette curieuse ingéniosité qui révèle le cérébral en manque. Ecoutez encore Novopress : « Le 18 février, l’un d’eux lance : « Qu’est-ce qu’on en fait une fois qu’on l’a attrapé ? » Une minute après, la première réponse fuse : « On le crucifie la tête en bas en lui chatouillant les couilles avec un foetus mort. » Mgr Giraud est membre de la commission d’éthique de l’Association française pour le dépistage et la prévention des handicaps de l’enfant à Paris (1991-1994). Un autre internaute bondit : « On le viole, et le force à écrire “Fuck Of my Lord“ sur le mur de l’église. » Puis un troisième : « On l’attache à une chaise puis on apporte une bonne sœur et on baisse la culotte de la bonne sœur devant lui et là  c’est le drame  » Et un quatrième : « On lui montre une vidéo de Michael Jackson avec des enfants pour le rendre jaloux. » 
Notez juste les prénoms des petits violeurs virtuels : Thomas, Benjamin, Maxime, Baptiste, bref des petits Franchouillards bien de chez nous, qui détestent, oh ! non pas leur évêque, ce serait lui faire trop d’honneur, mais l’idée même qu’il puisse y avoir un évêque.
Pour la petite histoire « Un autre groupe, tout aussi crétin, s’est créé sur Facebook : « Courir nu dans une mosquée en poursuivant l’imam ». Celui-ci ne compte que 72 membres. Et les commentaires ne relèvent pas de la même approche. L’un s’insurge contre ce groupe « irrespectueux ». Un autre écrit : « Vous vous rendez compte que ce que vous dites est non seulement une insulte à l’Islam mais aussi une insulte à la laicité […] Se moquer de quelqu’un à cause de ses convictions religieuses c’est comme se moquer de quelqu’un à causes de ses préférences sexuelles. »
L’anticléricalisme de grand papa aurait dû mourir faute de combattants. Le fait est que, au compteur de Facebook, la catophobie est bien plu fréquente que l’islamophobie.
Claire Thomas

Toutes les photos sont sur Novopress. Allez voir cela vaut le détour…
 
NDLR : avis aux "facebookiens" si vous êtes vous aussi choqués, rejoignez ce groupe

Commenter cet article